Skip to main content

Le bon soulagement

Il existe de nombreux médicaments contre les allergies. Découvrez les différents types de traitements et comment chacun d’eux agit pour soulager vos symptômes.

Le bon soulagement

Traitement de premier recours : Antihistaminiques

Formes : Comprimés, sirop et vaporisateur nasal

Ce qu’ils traitent

  • Larmoiement et picotements oculaires
  • Écoulement nasal et éternuements
  • Démangeaisons du nez et de la gorge
  • Réactions allergiques cutanées (comme l’urticaire)

Leur mode d’action

 

Les antihistaminiques bloquent le site auquel l’histamine (une des substances chimiques sécrétées par l’organisme pendant une réaction allergique) se lie pour déclencher vos symptômes. REACTINE® contient, comme antihistaminique, de la cétirizine, qui peut commencer à agir en 20 minutes et dont l’effet sur les symptômes dure 24 heures entières.

 

Un autre traitement de premier recours : Vaporisateurs intranasaux de corticostéroïdes (VIN)

Forme : Vaporisateur nasal

Ce qu’ils traitent

  • Enflure et inflammation dans les voies nasales
  • Écoulement nasal, éternuements, démangeaison du nez et congestion nasale

Leur mode d’action

 

Les vaporisateurs intranasaux de corticostéroïdes agissent de deux façons. Ils commencent par bloquer les signaux inflammatoires responsables de vos symptômes, puis ils signalent à l’organisme de produire des protéines anti-inflammatoires pour aider à réduire l’enflure. Ce processus soulage les symptômes nasaux de l’allergie et l’enflure qui les accompagne. Le traitement peut commencer à agir dès le premier jour, mais peut aussi prendre plus de temps. Pour un soulagement maximal, vous devez prendre ces produits sur une période continue de 1 à 2 semaines.

 

Décongestionnants nasaux

Formes : Comprimés, sirop et vaporisateur nasal

Ce qu’ils traitent

  • Congestion sinusale et nasale
  • Obstruction nasale

Leur mode d’action

 

Les décongestionnants provoquent la constriction des vaisseaux sanguins, aidant ainsi à soulager la congestion des voies nasales. REACTINE® Complet Sinus et Allergies contient un antihistaminique (cétirizine) et un décongestionnant nasal (pseudoéphédrine).

 

Vaporisateurs salins

Forme : Vaporisateur nasal

Ce qu’ils traitent

  • Inflammation des voies sinusales

Leur mode d’action

 

Les vaporisateurs salins peuvent aider à apaiser l’irritation nasale et à réduire l’obstruction nasale en fluidifiant les mucosités dans les voies nasales.

 

Gouttes antihistaminiques pour les yeux

Forme : Gouttes oculaires

Ce qu’elles traitent

  • Picotements oculaires et larmoiement
  • Rougeur

Leur mode d’action

 

Les antihistaminiques agissent en bloquant le site auquel l’histamine (une des substances chimiques sécrétées par l’organisme pendant une réaction allergique) se lie pour déclencher les symptômes oculaires de l’allergie. 

 

Immunothérapie

Formes : Injections, comprimés et gouttes orales

Ce qu’elle traite

  • Sensibilité à certains allergènes

Son mode d’action

 

L’immunothérapie consiste en une série d’injections/de gouttes/de comprimés de l’allergène spécifique, administrés en doses graduellement plus élevées par un professionnel de la santé, pour accroître progressivement la tolérance aux allergènes et réduire la réaction allergique générale à l’allergène en cause. Dans certains cas, l’immunothérapie peut freiner les symptômes d’allergies.

 

Médicaments antiallergiques

Trouvez le bon soulagement pour vos symptômes

 

Vous souffrez d’allergies saisonnières? Si vous recherchez le soulagement, sachez qu’il existe un grand nombre de médicaments en vente libre que vous pourrez trouver à la pharmacie de votre localité.

 

Pour obtenir le soulagement dont vous avez besoin, vous devez d’abord choisir le médicament qui vous convient. Vous vous sentez dépassé? Ici, nous explorons les médicaments et les traitements antiallergiques les plus courants et expliquons ce qui les différencie les uns des autres.

 

Antihistaminiques :

Traitement de premier recours : Les comprimés antihistaminiques sont considérés comme la pierre angulaire du traitement de la rhinite allergique, et jouissent d’une réputation de longue date comme traitement de premier recours contre les allergies saisonnières.

 

Les antihistaminiques sont souvent utilisés pour traiter les symptômes d’allergies, notamment les picotements oculaires, le larmoiement, les éternuements, les démangeaisons du nez, l’écoulement nasal et les réactions allergiques cutanées (comme l’urticaire).

 

Un antihistaminique comme REACTINE® peut commencer à agir en 20 minutes et son effet dure 24 heures entières. La plupart des antihistaminiques oraux sont offerts en vente libre et peuvent être pris une fois par jour, surtout si vous êtes régulièrement exposés à des déclencheurs ou pendant la saison des allergies.

 

Corticostéroïdes intranasaux :

Un autre médicament considéré comme la pierre angulaire du traitement de la rhinite allergique : le vaporisateur intranasal de corticostéroïdes réduit l’enflure et l’inflammation dans les voies nasales1 ce qui aide à soulager les symptômes d’allergie incommodants comme l’écoulement nasal, les éternuements, les démangeaisons du nez et la congestion nasale.

 

Dans certains cas, un vaporisateur intranasal de corticostéroïdes peut soulager les symptômes dès le premier jour de traitement, dans d’autres, au bout de 2 à 4 jours. Et parfois, le soulagement ne commence à être ressenti qu’après une semaine2.

 

Décongestionnants :

Pour mieux respirer : Si l’enflure des voies nasales est marquée, un décongestionnant peut constituer une bonne ligne de défense.

 

Les décongestionnants provoquent la constriction des vaisseaux sanguins, aidant ainsi à soulager la congestion des voies nasales3.

 

Autres options

 

Vaporisateurs salins

Les solutions à l’eau de mer, ou solutions salines à vaporiser, constituent une autre option pour soulager les symptômes d’allergie, et sont offertes sans ordonnance. Ce type de vaporisateur, à base de chlorure de sodium, peut aider à apaiser l’irritation nasale en fluidifiant les mucosités dans les voies nasales et en atténuant la congestion1.

 

Gouttes antihistaminiques pour les yeux

Si la démangeaison oculaire cause de l’inconfort, les gouttes antihistaminiques pour les yeux peuvent procurer du soulagement.

 

Immunothérapie

Il s’agit d’une forme de traitement à long terme qui, chez un grand nombre de personnes, atténue les symptômes de la rhinite allergique, de l’asthme allergique, de la conjonctivite (allergie oculaire) ou de l’allergie aux piqûres d’insectes. L’immunothérapie diminue la sensibilité aux allergènes et procure souvent un soulagement durable des symptômes d’allergies, même une fois que le traitement est terminé4.